News

20191004_105552

04 Oct 2019

Sommet annuel avec La Manche et Normandie

 

Accueillis par le Département de la Manche, les gouvernements de Guernesey et de Jersey ont participé au sommet politique annuel avec la région de Normandie, afin de renouveler l’accord de coopération favorisant un partenariat renforcé entre les quatre juridictions.

Un accord de coopération a d’abord été signé entre Jersey, Guernesey, le département de La Manche et la Région Basse-Normandie en janvier 2015 et a été renouvelé en septembre 2016 à la suite de la réunification des régions de Haute et Basse-Normandie. Aurigny et Sercq sont membres associés de l’accord. Dans le cadre de la coopération, les six juridictions se sont réunies chaque année pour explorer les possibilités de coopération mutuellement bénéfiques. Cette année, le département de la Manche a accueilli le sommet à Cherbourg.

Le Député Jonathan Le Tocq, et le Sénateur Ian Gorst, respectivement ministre des Affaires Etrangères à Guernesey et à Jersey, ainsi qu’Hervé Morin, président de la région Normandie et Marc Lefèvre, président du Conseil départemental de La Manche ont conjointement présidé le sommet annuel, lors duquel divers sujets ont été discutés. Les échanges ont débuté avec le sujet phare du Brexit et de ses conséquences pour les îles Anglo-Normandes, notamment pour la pêche et la planification d’urgence dans le cas d’une sortie sans accord. Des domaines de coopération régionale ont également été abordés, tels que les liens en matière d’éducation ; les initiatives culturelles ; et des opportunités économiques. James Dent, président du comité des politiques et des finances et vice-président des États d’Aurigny, a également assisté à la réunion.

 

Le Député Jonathan le Tocq, ministre des Affaires étrangères à Guernesey a déclaré:

« C’est un plaisir pour moi d’assister au sommet annuel des gouvernements de Jersey, Bailliage de Guernesey et des autorités de Normandie et de La Manche et de renouveler l’accord de coopération pour les trois prochaines années à un moment crucial pour nous tous.

Alors que nous travaillons sur le retrait du Royaume-Uni de l’UE, nous recherchons la stabilité et souhaitons minimiser les perturbations causées par la sortie du Royaume-Uni. Cela implique de se mettre d’accord pour gérer les conséquences sur la pêche. Nous souhaitons pouvoir régler ces problèmes directement avec nos voisins afin de protéger nos intérêts, de préserver notre environnement marin et d’équilibrer nos intérêts dans les échanges transfrontaliers.

Je me réjouis de pouvoir poursuivre ces discussions alors que nous cherchons à renforcer nos relations avec la Normandie et la France, dans l’intérêt de tous et dans le respect de nos intérêts. « 

 

 Le sénateur Ian Gorst, ministre des Affaires étrangères à Jersey, a déclaré:

« Ce sommet avec les dirigeants de la Normandie et de la Manche nous a permis de renforcer la relation de longue date que Jersey entretient avec ses voisins les plus proches. Nous avons examiné les évolutions de notre coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur, des échanges d’étudiants, de la culture, de l’environnement – y compris les énergies marines renouvelables, le tourisme et d’autres domaines de nos économies.

« Le renouvellement de l’accord de coopération souligne davantage l’engagement des Îles Anglo-Normandes et de la Normandie à collaborer étroitement et de manière productive. Les dirigeants politiques ont tous affirmé qu’une telle coopération était particulièrement importante au moment de la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Je suis d’accord avec mes collègues normands pour dire que la coopération entre Jersey et la France dans le cadre de l’accord sur de la baie de Granville est un exemple de pour nos intérêts mutuels qui est la conséquence d’un travail mené en commun pouvant découler d’une collaboration. Nous avons convenu de poursuivre les discussions à ce sujet.

Je suis ravi d’apprendre l’engagement de l’autorité régionale de Normandie à faciliter l’accès des pêcheurs de Jersey au marché, et je suis heureux de dire que nous avons accepté de soutenir un projet qui facilitera les débarquements à Granville. « 

Guernsey's Bailiff and other island officials